Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/109/sda/2/a/histoireduroussillon/zheader_2.php on line 90

 









 
 
 Les templiers en Roussillon
 
 
Bonjour ! Je m'appelle Philippe, moi aussi je visite ce site !    
 
 
     

En Roussillon

C'est à Nyls que les templiers ont le plus de possessions (50 pièces de terre) La première donation est faite par dame Azalaïdis qui se donne corps et âme et laisse son honor de Ste Marie de Nyls en 1133. En 1141 un alleu donné par Bernard Aldabert de Campmany et en 1148 G. de Montesquieu donne un manse (Agnils, Aynils = Nyls)

La plus importante donation vient en 1182 quand Guillaume de Montesquieu donne à Pierre d'Aiguaviva tout la villa de Nyls avec ses dépendances. C'est l'origine de la "dominacio" du Temple à Nyls.

Jusqu'en 1227 le temple recevra de nombreuses donations. A partir de cette date, ils commencent à acheter autour d'eux les terrains qu'ils convoitaient.

Le temple s'étend aussi à Ponteilla dont la première possession fut faite en 1169 par Bérenger Vilamilar qui donne des hommes propis.

En 1183 Pierre d'Aiguaviva achète l'étang de Karaig pour 2000 sous, et après avoir acheté la part de Gaubert de Castelnou sur l'étang il le fait assécher.

En 1172 le chevalier Gombaud de Mailloles se donne corps et âmes au temple et lui lègue tout son alleu de Pollestres. Un acte de 1290 indique que le temple possède dans le territoire St Martin de Pollestres des maisons et un cellier dans la cellera et des champs.

Palau del Vidre était une importante zone nécessitant un préceptorie à elle seule.

En 1155 le comte Gaufred III de Roussillon et son fils Guinard II donne à Arnaud de St Cyprien une manse et une prairie à Ste Marie de Palau. Puis en 1170 Bernard de la Roca lègue à Raymond de Canet tout ce qu'il possède à Palau sauf son fief de chevalier.

Mais c'est surtout en 1172 que Guinard II, nouveau comte du Roussillon, donne par testament le castrum et la villa de Palau et tout ce qu'il y possède. Le 1er précepteur apparaît en 1187, il s'agit d'André.

Jusqu'au XIIIe siècle ils continuent à recevoir, puis conformément à la méthode templières ils achètent ensuite eux même les terres qu'ils convoitent. Durant le XIIIe siècle, les templiers seront les seigneurs de Palau del Vidre, siège d'une importante préceptorie.

En Fenouillèdes

Les premières possession des templiers en Fenouillèdes arrivent très tôt. Au maximum de l'Ordre, deux maisons secondaires s'occupaient de ces exploitations. Pourtant seul 3% des revenus en sont issus.

En 1136 Bernard Bérenger, vicomte de Tatzo, donne tout ce qu'il possède "in villa Prunana" (Prugnanes) dans le vicomté de Fenouillèdes à Arnaud de Bedoc et Arnaud de Contrast, frère du temple.

D'autres donations plus importantes arrivent en 1137 lorsque se construit le Mas Deu. P. Bernard de Castelnou donne tout ce qu'il y possède et Ermengaud de So donne deux alleux et 2 maisons.

Puis en 1151 Guillaume de Montaigu donne son bien à Hugues Raymond, procurateur du temple et Pierre de Domanova laisse tout ce qu'il possède à la préceptorie de St Arnac.

En 1214 et 1215 Raymond du Vivier vend aux frères du temple sa part de dîme sur St Arnac, Borrad et St Etienne de Derc (deux hameaux de l'époque) pour 100 sous ainsi qu'une manse et 2 hommes.

Le capbreu (livre terrier) de 1264 indique que les templiers possèdent la dominacio dans le castrum de St Arnac et la moitié de Prugnanes.

Plus tard les hospitaliers installent une bastide et une église dédié à St Jean (avant 1320) à St Arnac.

A Corbos, le temple acquièrt très tôt un groupe de possessions. En 1141 le vicomte de Fenouillet Udalgar donne à Pierre de Rovere maître du temple tous ses droits sur une famille de Corbos et en 1142 Arnaud de Sournia des biens à Sournia et une dîme à Corbos.

En 1188 Hugues d Sournia se voue au temple et donne son honor de St Etienne de Rabouillet.

Près de Caramany un hameau nommé Tornafort : Aladaise de Tornafort donne 2 massades.

En Conflent

En Conflent les possessions des templiers sont disséminées et de faibles importances. Il n'y a jamais eu de politique de centralisation des dons, il y en a un peu partout. Les plus anciennes sont dans la vallée de Mosset : En 1176 Adhémar de Mosset donne à Raymond de Canet, précepteur du Mas Deu tout ce qu'il possède dans les lieux de Corts et de Pujols.

Les pâturages étaient plus intéressants. En 1186 Guillaume de Paracolls donne au temple un cortal et des terres à Mollers de Martisag (près d'Urbanya). Vu que l'élevage sur ces terres n'étaient pas rentables, Pierre de Camprodon, économe du Mas Deu cède le tout à Pons d'Urbanya.

L'abbé de Cuxa donne des pâturage à Carença vers 1180.

En 1182 Hugues de Nava vend au temple son honor de Finestret contre 300 sous et un cheval. A Villefranche de Conflent en 1196 Pierre de Cirag donne ses possessions situés sur la route de Corneilla. Deux manses appartiennent au temple à Villeneuve de Formiguères.

En Vallespir

Les premières donations faites aux templiers en Vallespir date de 1187 avec Guillaume de Montpellier qui donne un homme et sa postérité, une manse d'Arles et tout ce qui possède dans la vallée de Prats.

Jacques 1er de Majorque concède en 1245 pour 500 sous de droits d'entrée et 50 sous de melgueil de cens des pacage à la Comalada entre le Tech et Prats (Ces pacages pouvaient accueillir jusqu'à 4000 tête de bétail)

Ils eurent également diverses possessions à Maureillas, Las Illas, Cérêt et St Jean pla de Corts.

Dans les Albères

1182 : Guillaume de Montesquieu donne tout son alleu de St Martin l'Albère. C'est à cette date que commence la récupération de biens dans les AlbèreS. Pour concentrer leur terre, les templiers firent des échanges : A la fin 1198 Gauzbert de Serra, précepteur du mas Deu échange un honor à Ste Marie de la Clusa et à St Jean d'Albère contre le bien de Pons et Bertrand de la Clusa à Villemolaque.

1205 Raymond de Château-Roussillon vend la dîme de Sorède et en 1243 Guillaume de Villecare vend des terres à Sorède.

Dans les Aspres

Nous avons vu plus haut que les templiers possédaient des biens dans de nombreux villages des Aspres. Mais ces biens étaient de faible importance et surtout très dispersés. La première des donations dans cette région se trouve à Montbolo en 1170 (Udalgar de Sala donne un cens et trois bordes)

Les premières possessions arrivent très tôt puisqu'en 1141 le temple reçoit de Bernard Adalbert de Campmany des biens et de Gaubert en 1148 sur la route de Passa à Tordères. En 1226 c'est dame Saurimonde qui donne un manse, en 1236 Bernard Hugues de Serralongue abandonne tout ce qu'il possède à St Pierre de Passa.

Les templiers reçoivent également de Bernard de Castelnou en 1226 un manse à Fourques. A St thomas de Llupia dès 1136, Bernard Bérenger vicomte de Tatzo donne une partie de la cellera. Le mas deu possède aussi à Llupia quelques maisons.

Mais c'est à Thuir que l'ordre possédait les plus grandes implantations des Aspres.

En 1208 Arnaud de Llers vend au commandeur du Mas Deu tout ce qu'il possède à Terrats, hommes, femmes, manses, droits, fiefs, cens, en farnc alleu pour 5100 sous de Barcelone. Idem de la part de J. d'alliarde en 1228 à Terrats pour 1300 sous de Melgueil et en 1238 dame Marchesia vends tout ses albergues ces cens et ses droits au temple pour 1000 sous de Melgueil. Avec tant de terre, les templiers deviennent les vrais seigneurs de Terrats.

On trouvaient quelques possessions cohérentes autour de St Marsal et de St Pierre de la Serra (la trinité) : En 1226 Guillelma fille de Bernat d'Oms donne les manses de St MArsal et les hommes qui le tiennent, les cens et les albergues ainsi qu'une manse à St Michel de Llotes.

En 1232 Pierre de Llauro donne un cortal, un bûcher et des pacages pour les chèvres et les moutons à la Garrigue, sur la route entre Llauro et Vivès.

En 1261 deux habitants de St Fructueux de Camélas se font hommes du temple. Le capbreu de 1264 fait état de quelques revenus à Boule d'amont et dans la vallée de Serrabone.

Ailleurs, se sont des biens isolés (Tresserre, Banyuls dels aspres). En 1273 lors de l'achat par le temple de deux maisons de St Sauveur de Cira, les templiers entreront en possession de deux moulins à St Etienne de Nidolères.

Toutes ces possessions dispersées n'ont pas entraîné la création d'une maison secondaire comme se fut le cas pour le Fenouillèdes.

Sur la côte

Les possessions des templiers sont assez dispersées sur la côte mais un gros centre apparaît à Palau del Vidre.

Raymond de Montesquieu cède son alleu d'Alénya, puis en 1174 Pons Guillaume de la famille de Tatzo lègue quelques champs à Pujols (un hameau d'Argelès). Les dons touchent toutes les couches de la société puisqu'on retrouve le comte du Roussillon Guinard II qui donne quelques champs là bas aussi.

En 1190 Béranger d'Orle lègue par testament les manses qu'il possède à Taxo d'Amont et d'Avall et les hommes et femmes qui y vivent. Puis en 1201 un honor à Théza de Perpinianus Gras. La même année Guillaume Jorda lègue tout ce qu'il possède dans le castrum de Théza, deux manses, et 40 charges de sel tous les ans. En 1204 un homme de Palol se donne au temple.

En 1205 c'est Raymond de Tatzo d'Avall qui donne 3 champs à St Martin de Tatzo. Les templiers achètent quelques pièces de terre à Taxo d'avall en 1222 et 1236 pour 600 sous.

En Salanque

Importantes possessions dont la plus importante est la "dominacio" sur le castrum de St Hippolyte qui finit par être à eux complètement, tout comme Palau del Vidre.

En 1153 le comte Gausfred III donne un mase à Malpas (Bompas). En 1230 Guillaume de Muldagons vend tout ce qu'il possède à Garrius, Salses pour 1100 sous de Melgueil.

A St Laurent de la salanque le temple acquiert des terre (ici ils tireront l'essentiel de leur production de sel : 10 saumates)

A St Hippolyte, ils y prennent pieds assez tard, en 1207 Béranger de Palasol lègue un bien pour avoir le droit de se faire enterrer dans le cimetière templier. En 1208 Pons II de Vernet donne à Bernard Ceguinoles, précepteur du Mas Deu en franc alleu, tout ce qu'il a reçu de Béranger de Palasol et de Pierre de St Laurent. En 1211 le même Pons II cède tout ce qu'il possède à St Hippolyte (castrum, terres, hommes, femmes, terres incultes, étang, son cheval et ses armes) et le temple commence à vraiment faire fructifier ces terres.

En même temps Josbert de Pézilla lègue tout ce qu'il possède à St Hippolyte, 5 ou 6 manses, des oliveraies une trentaine de pièces de terres dispersés et des salines. En 1225 apparaît le premier précepteur, Guillaume Restagni.

En 1236 Pierre de Castell, chevalier, vend au temple tout son castrum de St Hippolyte en franc alleu et tout ce qu'il contient pour 2000 sous de melgeuil. A St Hippolyte le temple profitera assez de l'endettement de la famille de Castell, toujours à cours d'argent, pour racheter leur biens. A tel point qu'en 1289 son descendant guillaume devra rendre hommage aux templiers pour le castrum de St Hippolyte.

Au XIIIe siècle tout le village de St Hippolyte était sous leur protection. On peut dire que les templiers étaient les seigneurs du lieu.

A Perpignan

La première possession des Templiers à Perpignan est modeste, il s'agit d'un simple  jardin, suivi la même année d'un honor. Mais Gaufred III du Roussillon offre en 1146 à Bernard de Peralada, confrère de la milice, les moulins de Pierre Vincent pour une somme dérisoire : 30 sous. Plus tard en 1172 c'est son fils Guinard II qui donne les fours de la ville de Perpignan ainsi que les droits des poids et mesures sur le marché et les moulins de la porte de Mailloles.

A partir de 1174 le temple acquiert d'autres biens (Camp de la Romaguera acheté pour 500 sous à Bernard de Crudeles)

De 1180 à 1184 diverses terres, vignes et hommes apparaissent dans les comptes de l'ordre. Jusqu'en 1230 les terres ne servent qu'à l'exploitation agricole, mais à partir de 1230 les moines s'en serviront pour créer des bâtiments d'habitation. C'est ainsi qu'apparaît le quartier St Mathieu.

Les plus importantes terres à Perpignan sont à Mailloles : 125 pièces de terre. La préceptorie de Perpignan est la deuxième en importance (du Roussillon), en grande partie grâce aux terres de Mailloles. (14% de la réserve totale des ressources). Les plus gros revenus sont fournis par les droits banaux sur l'utilisation des 2 fours et 5 moulins et par les cens fonciers prélevés sur 13 localités. Le 1er précepteur apparaît en 1205. Sur la fin la préceptorie compte 6 ou 7 frères.

Au Mas de la Garrigue

Importante préceptorie, elle apparaît suite à la donation en 1149 de Gausfred III et de Guinard II pour des terres situées entre les routes de Perpignan à Villeneuve et de Mailloles à Villeneuve. Le territoire était désert et inutile à l'époque. La donation fut complétée en 1153 par deux ventes, puis divers dons furent faits jusqu'au XIIIe siècle. A partir de là les templiers achetèrent les autres parcelles de terre qu'ils désiraient.

Le Mas de la Garrigue était une grange rurale qui se consacrait à l'exploitation agricole d'un maximum de 27 pièces de terre. Les frères étaient nombreux, mais nous n'en connaissons pas le nombre exact.

De nos jours ce mas à complètement disparu.

A Orle

A Orle l'implantation a été tardive (1190, par testament Bérenger d'Orle donne le manse d'Arnaud de Nalins)

1210 : Pierre Sinfrec et sa femme donnent un homme propi et sa famille, mais le temple devait déjà avoir pas mal de terre à cette époque.

Le premier précepteur connu l'est en 1264, il s'agit de Pierre de Canohès. Cette préceptorie récupérait 5% des revenus de la totalité de la commanderie du Mas Deu. En 1271 les responsables d'Orle se livrent à de coûteux achats qu'ils rentabilisèrent rapidement :

Vente d'Orle au temple "Bernard d'Oms, chevalier, fils d'Arnaud de Montescot, vend à frère Arnaud de Castlnou, maître du temple du Mas Deu, en franc alleu, tout ce qu'il a dans la villa et le castrum de St Etienne d'Orle, manses, hommes, femmes, moulins, eaux, ruisseaux, avec toute la dîme et tous les droits, le tout pour 22500 sous de Barcelone".

En Ribéral

1137 le chevalier Raymond de Villa Pedillano (Pezilla) donne à la "chevalerie de Dieu" un manse dans la paroisse de Ste Marie et St André de St Féliu d'Avall et 5 ou 6 pièces de terre.

En 1143 P. Bernard donne "à la chevalerie de Jérusalem" son corps, son âme et des terres en franc alleu à St Féliu.

En 1174 Arnaud de Cabestany se donne corps et âme au temple, laissant son bien de St Féliu et pareil pour Ermengaud de Vernet en 1182.

Le Capbreu de 1264 précise qu'ils ont quelques droits à Corbère, Corneilla, Villeneuve la rivière, Pézilla et Millas.

 
NOTE : Les informations précédentes sont largement inspirées de l'ouvrage "l'Ordre du Temple en Roussillon" (Robert Vinas, Editions du Trabucaïre, 2001) Site Internet en cliquant ici

 

Les templiers : page 1 - 2 - 3 - 4

 
 
 Pour faire vivre ce site
 
Bonjour ! Je m'appelle Philippe, moi aussi je visite ce site !    
 
Si vous avez apprécié ce site, vous pouvez le soutenir en faisant vos achats sur Internet. La boutique est ici !
 
     



 Site en cours de transfert vers http://pyreneescatalanes.free.fr


Liens partenaires :
http://margueriteduras.perso.sfr.fr
     Site sur Marguerite Duras et ses oeuvres
http://star-trek.perso.sfr.fr
     Tout l'univers Star Trek