Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/109/sda/2/a/histoireduroussillon/zheader_2.php on line 90

 









 
 
 Les templiers en Roussillon
 
 
Bonjour ! Je m'appelle Philippe, moi aussi je visite ce site !    
 
 
     

La commanderie principale des Templiers en Roussillon se trouvait au Mas Deu, il s'agissait d'une ferme importante mais non fortifiée. En fait toute la région ne leur servait qu'à récupérer les revenus du patrimoine foncier qu'ils possédaient, au contraire de certaines autres commanderies plus destinées à former des combattants. D'ailleurs il n'y eu jamais plus de cinq moines guerriers à Perpignan.

Le Mas Deu apparaît pour la première fois en 1137 dans un acte faisant don à celui-ci par Bernard de So de terrains à Borrad (?) et à Centernac (St Arnac). Ce mas fut construit sur une terre donnée par Guillaume et Orgollosa de Villemolaque au frère Arnaud de Bedos.

Dès lors son expansion fut rapide. Jusqu'au milieu du XIIIe siècle les templiers récupérèrent grâce à des dons la majeure partie de leur important patrimoine foncier. Ces dons servaient, pour les donateurs, à racheter le salut de leur âme, à s'assurer la protection des templiers, à être éventuellement inhumé dans le cimetière des templiers ou pour se faire pardonner une mauvaise action. Certains donnaient également pour aider les templiers à lutter contre les infidèles, mais c'était plus rare.

Chacune des terres données étaient rattachées à un centre templier nommés préceptories secondaires qui avaient la charge de les administrer (Les responsables étaient donc des régisseurs). Après la préceptorie principale du Mas Deu, les templiers avaient créés celle de Perpignan, de Palau del Vidre et du Mas de la Garrigue au début du XIIIe siècle.

La préceptorie de Perpignan était située à l'angle de la rue Mailly et de l'impasse de la Division. Il s'agissait concrètement d'une maison forte. Son territoire était plus étendu qu'on ne le pense puisqu'elle avait la charge d'administrer les terrains donnés par les comtes du Roussillon (en 1143 et 1155) situés à St Mathieu (Le quartier de St Mathieu fut construit par les templiers au milieu du XIIIe siècle). Elle possédait également des terrains à Mailloles.

Le préceptorie de Palau gérait l'ensemble de la seigneurie du même nom depuis d'une part le testament de Bernard de la Roca, qui leur à donné toutes ses possessions, et d'autre part de Guinard II, dernier comte du Roussillon qui leur lègue par testament le château. C'est ainsi que les templiers devinrent les administrateurs de Palau del Vidre.

La préceptorie du Mas de la Garrigue gérait les domaines de Fontcouverte, du mas de la Garrigue (situé entre Perpignan et le Mas Deu), de Mailloles, de Pollestres et de Villeneuve de la Raho.

Par la suite d'autres préceptories seront créés au fil des dons plus ou moins éloignés faits aux templiers. Ainsi naît celle de St Hippolyte, qui possèdera un important domaine et le château du village. Une préceptorie apparaît temporairement au cours du XIIIe siècle à Bages, mais en 1264 elle sera rattachée au Mas Deu.

En 1214 apparaît la préceptorie de Centernac (St Arnac), puis en 1261 celle de Corbas, près de Sournia et enfin en 1264 celle d'Orle, près de Perpignan. En 1271 le Temple achète à la famille d'Oms toute la seigneurie d'Orle, ce qui rend cette préceptorie d'une grande importance.

Une implantation tentaculaire

Si toutes ces préceptories avaient la charge d'administrer les terres qui l'entouraient et ainsi récupérer l'argent pour faire vivre l'ordre, le Mas Deu possédait également énormément de terres dans des endroits plus éloignées. Citons par exemple le castrum de Collioure, à ne surtout pas confondre avec le château royal, des pâturages importants à la Carença, et pèle-mêle, des exploitations dans les lieux suivants.

Cette liste impressionnante montre bien la ferveur des habitants de la région pour les Templiers. Il faut noter que les principales terres se trouvaient en plaine, à proximité du Mas Deu, et que plus on s'en éloigne, moins les terres sont importantes, exception faite de la Carença, dont les pâturages avaient une grande valeur.

 
NOTE : Les informations précédentes sont largement inspirées de l'ouvrage "l'Ordre du Temple en Roussillon" (Robert Vinas, Editions du Trabucaïre, 2001) Site Internet en cliquant ici

 

Les templiers : page 1 - 2 - 3 - 4

 
 
 Pour faire vivre ce site
 
Bonjour ! Je m'appelle Philippe, moi aussi je visite ce site !    
 
Si vous avez apprécié ce site, vous pouvez le soutenir en faisant vos achats sur Internet. La boutique est ici !
 
     



 Site en cours de transfert vers http://pyreneescatalanes.free.fr


Liens partenaires :
http://margueriteduras.perso.sfr.fr
     Site sur Marguerite Duras et ses oeuvres
http://star-trek.perso.sfr.fr
     Tout l'univers Star Trek